Le XXIème siècle

XXI

XXI siècle à Aigues-Mortes

En 1903 – les Remparts d’Aigues-Mortes sont classés monument historique. Trois ans plus tard, la ligne de chemin de fer entre le Grau du Roi et Aigues-Mortes est inaugurée et en 1907, 300 hectares de vignes sont plantés sur la commune.

En 1906 – on inaugure la ligne de chemin de fer entre le Grau du Roi et Aigues-Mortes.

En 1907 – 300 hectares de vignes sont plantés sur la commune.
En 1908 – Thomas Lawrence, plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie pénètre en Languedoc et visite Aigues-Mortes en juillet, il écrira à sa mère et fera une thèse sur l’architecture du XII et XIII° siècle.

En 1911 – Aigues-Mortes est reconnue station touristique en Préfecture.

La population d’Aigues-Mortes a beaucoup varié. A l’époque de la construction des remparts, sous Philippe le Hardi, elle était, dit-on, de près de 10 000 âmes. Pendant les guerres civiles et religieuses elle diminua progressivement, et sous l’influence des fièvres dues à l’exhalaison des marais, elle était tombée en 1774 à 1 600 âmes.

Depuis elle s’est accrue, s’élevant en 1875 à 3 900 âmes et en 2000 à environ 6200 habitants.

En 1968 – Les Salins d’Aigues-Mortes se trouvent au 2ème rang national, les installations d’Aigues-Mortes sont devenues « un véritable laboratoire mondial qui lui permet de se charger de l’installation des tables salantes dans toutes les parties du monde, de l’Uruguay au Nicaragua, de la Méditerranée à l’Inde ».

Aujourd’hui Aigues-Mortes compte plus de 8700 habitants et reçoit chaque année 1 200 000 visiteurs dans ses murs séculaires.

print

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblr

Ce message est également disponible en : Anglais